Vautour de Rüppell - Gyps rueppellii

Présentation

En 1852, Alfred Brehm donnera le nom de Vultur Ruppellii en hommage à Wilhelm Peter Eduard Simon Rüppell, explorateur et naturaliste allemand. Il possède quatre types d’hémoglobines, il peut ainsi se jouer du froid et de la raréfaction de l’oxygène. On raconte qu’un vautour de Rüppell a été tué par un avion à 11.300 mètres. Il détient le record de vol en altitude. Le rôle de « nettoyeurs » des vautours de Rüppell est important pour la nature qu’ils débarrassent des animaux morts.

Caractéristiques

CLASSE : Oiseaux
ORDRE : Falconiformes
FAMILLE : Accipitridae
ENVERGURE : 2,4 m
POIDS : 6,8 à 9 kg
PONTE : 1 oeuf
INCUBATION : 55 jours
LONGÉVITÉ : 30 ans
RÉGIME ALIMENTAIRE : il se nourrit d’animaux morts, de carcasses.
HABITAT NATUREL : il vit dans les montagnes, les milieux découverts et arides, les zones herbeuses ; il niche dans les falaises.
RÉPARTITION : Afrique

Statut, menaces et protection

Statut de conservation IUCN

 
Rocher des Aigles


CR : en danger critique d’extinction

Depuis 2015 l’espèce est classée « CR : en danger critique d’extinction ».

Cette espèce a diminué considérablement dans certaines parties de son aire de répartition et dans l'ensemble on le soupçonne d'avoir subi un déclin très rapide en raison de la perte et de la transformation de l'habitat (conversion en zones agricoles), du déclin de ses ressources alimentaires, de la chasse pour le commerce, des persécutions, des collisions, des empoisonnements et des pesticides. Le diclofénac, un médicament anti-inflammatoire non stéroïdien souvent utilisé pour le bétail est fatal pour les vautours qui se nourrissent des carcasses.

vautour-de-ruppell
 
Retour